Billetterie Villa Gillet : Réservez votre billet

Grand entretien : Pierre Rosanvallon

Grand entretien : Pierre Rosanvallon

COMPLET
  • Jeu. 15 nov. de 19 h à 20 h 30
  • Sciences Po Lyon - Lyon

Pierre Rosanvallon est historien. Ses travaux portent principalement sur l’histoire de la démocratie et du modèle politique français, et sur le rôle de l’État et la question de la justice sociale dans les sociétés contemporaines. Il occupe depuis 2001 la chaire d’histoire moderne et contemporaine du politique au Collège de France. Il a été l’un des principaux théoriciens de l’autogestion associée à la CFDT.
En 2002, il a lancé La République des Idées qui publie une collection éponyme aux éditions du Seuil et organise régulièrement de grands forums citoyens. Il a aussi lancé et rattaché directement à sa chaire le site laviedesidees.fr, une revue d’analyse et d’information sur le débat d’idées et la production intellectuelle, en France et à l’étranger. Paru à la rentrée, son livre Notre histoire intellectuelle et politique - 1968-2018 (Seuil) est l’occasion de revenir sur l’ensemble de son parcours intellectuel.

Modérateur : Serge Audier / Philosophe

Démocratie dans l’entreprise : casser les codes du travail

Démocratie dans l’entreprise : casser les codes du travail

  • Ven. 16 nov. à 19 h
  • Chapelle Des Chartreux - Lyon

De jeunes diplômés qui partent à l’étranger, quittent leur entreprise pour des métiers manuels ou désertent les open spaces pour fonder des entreprises plus créatives. On ne compte plus les articles de presse qui évoquent ces expériences, suggérant que l’entreprise “à papa” ne sait plus répondre aux espoirs des jeunes générations, en matière de conditions de vie, de bien-être et d’intérêt. Responsabilité sociale et environnementale, écoute des salariés, projets collectifs, égalité hommes-femmes… autour de quelles valeurs - et selon quels objectifs - refonder l’entreprise ?

Avec : Thomas Coutrot, est un économiste et statisticien français, spécialisé dans les questions du travail, de l’emploi et de la démocratie. > Libérer le travail. Pourquoi la gauche s’en moque et pourquoi cela doit changer (Seuil, 2018)

Jean Peyrelevade est un haut fonctionnaire, dirigeant d’entreprise et essayiste français. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’évolution du capitalisme contemporain. > Changer ou disparaître. Adresse au patronat (L’Observatoire, 2018)

Modératrice : Margherita Nasi / Le Monde, Society

Gratuit

L’État est-il une entreprise comme les autres ?

L’État est-il une entreprise comme les autres ?

  • Ven. 16 nov. de 21 h à 22 h 30
  • Chapelle Des Chartreux - Lyon

Vanter la start-up nation, c’est évidemment dire au monde que des entreprises innovantes sont présentes sur son territoire. Mais c’est aussi suggérer que les valeurs de l’entreprise - flexibilité, rentabilité, performance - ont un sens hors de la sphère économique, de l’administration aux services publics en passant par les rapports sociaux. L’entreprise sert-elle désormais de modèle de société ? Quels coûts et quels bénéfices cela représente-t-il pour la collectivité ?

Avec :

Bertille Bayart est journaliste économique au Figaro et chronique tous les mercredis en pages Débats-Opinions du Figaro.

Thibault Le Texier est docteur en économie, chercheur en sciences sociales associé au Groupe de recherche en droit, économie et gestion (GREDEG, Université de Nice). Ses travaux portent sur l’histoire du management, la rationalisation et les théories contemporaines du pouvoir. > Libérer le travail. Pourquoi la gauche s'en moque et pourquoi cela doit changer (Seuil, 2018, 301 p.)

Gilles Pollet est politiste. Ancien directeur de Sciences Po Lyon, il est actuellement directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Lyon St-Etienne. > Socio-histoire de l'action publique (avec Renaud Payre, La Découverte, 2013,)

Modérateur : Raphaël Bourgois / France Culture, AOC

Gratuit

Numérique, fake news, modèle économique : l’éternelle crise du journalisme ?

Numérique, fake news, modèle économique : l’éternelle crise du journalisme ?

COMPLET
  • Sam. 17 nov. de 15 h à 16 h 30
  • Villa Gillet - Lyon

Défiance du public vis-à-vis des journalistes, complexité des modèles économiques entre le “tout gratuit” du numérique et l’influence de grands patrons… sans oublier les doutes sur la véracité des informations diffusées : les sujets d’inquiétude sont nombreux pour la presse. Pourtant, à l’ombre de cette “crise médiatique”, les médias semblent trouver des moyens de s’adapter pour continuer à jouer leur rôle de quatrième pouvoir. Avec un enjeu : savoir refléter l’état de la société et rester un outil de débat démocratique.

Avec :

Alexandre Devecchio est journaliste au Figaro. Il a travaillé pour le site d’informations Atlantico.fr, avant de créer le blog FigaroVox dont il est aujourd’hui responsable. > Les nouveaux enfants du siècle : Djihadistes, identitaires, réacs : enquête sur une génération fracturée (Cerf, 2016)

Éric Fottorino est journaliste et romancier. Journaliste au Monde entre 1986 et 2010, il lance en avril 2014, Le 1 , un hebdomadaire d'idées. > Dix-sept ans (Gallimard, 2018)

Aude Lancelin est journaliste. Elle a été directrice adjointe des rédactions de Marianne et de L’Obs, et dirige aujourd’hui le site d’actualités Le Média. Elle obtient en 2016 le prix Renaudot pour son essai Le monde libre (Les Liens qui Libèrent, 2016). > La pensée en otage, s’armer intellectuellement contre les médias dominants (LLL, 2018)

Géraldine Mühlmann est journaliste. Elle a exercé dans le monde de la radio et de la télévision. En janvier 2011, elle rejoint Guillaume Durand dans l’émission Face aux Français sur France 2 avant de remplacer Nicolas Demorand dans l’émission C politique sur France 5. > Du journalisme en démocratie (Klincksieck, 2017)

Modérateur : Thibaut Sardier / Libération

Les valeurs religieuses sont-elles aussi républicaines ?

Les valeurs religieuses sont-elles aussi républicaines ?

COMPLET
  • Sam. 17 nov. de 17 h à 18 h 30
  • Villa Gillet - Lyon

“Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Eglise et l’Etat s’est abîmé, et qu’il nous importe à vous comme à moi de le réparer.” Plus d’un siècle après la symbolique loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, la phrase prononcée par Emmanuel Macron le 9 avril 2018 devant la Conférence des évêques de France a fait l’effet d’un choc. Pourtant, les cultes, par leurs actions auprès de la jeunesse, leurs organisations de charité, sans oublier leur influence politique s’imposent comme des acteurs sociaux à part entière. Les institutions religieuses ont-elles vocation à être reconnues comme des interlocuteurs et / ou des relais pour l’Etat démocratique et laïc ?

Avec :

Pierre Manent est depuis 1992 directeur d’études au centre de recherche politiques Raymond Aron à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. En 2016, il reçoit le prix du cardinal Lustiger de l’Académie Française pour son œuvre. > La loi naturelle et les droits de l’homme (PUF, 2018)

Dominique Schnapper est sociologue. Directrice d'étude à l’EHESS, elles est membre honoraire du Conseil Constitutionnel. > De la démocratie en France : République, nation, laïcité (Odile Jacob, 2017)

Modérateur : Florent Georgesco / Monde des livres

Qu’est-ce que le populisme ?

Qu’est-ce que le populisme ?

COMPLET
  • Lun. 19 nov. à 19 h
  • Opera National de Lyon - Lyon

Qu’elle soit « européenne », « trumpiste », « bleu Marine » ou encore « insoumise », la « vague populiste » semble déferler sur les démocraties occidentales, que ce soit par de franches victoires comme en Italie ou en Hongrie, ou par une progression dans les urnes, comme en Suède. Frayant parfois avec le nationalisme, elle profiterait de la crise - économique, sociale, ou encore migratoire - que subissent des territoires que l’on dit abandonnés par les élites technocratiques. Utilisée pour des décrire des situations bien différentes les unes des autres, la notion de populisme devient floue. Un exercice de définition s’impose, pour mieux analyser les défis que nos démocraties doivent relever.

Avec :

Gérard Bras est philosophe. Il a été directeur de programme au Collège International de Philosophie, et est désormais professeur de philosophie en Première Supérieure. > Les voies du peuple (Éditions Amsterdam, 2018)

Laurent Cohen-Tanugi est avocat et essayiste français. > Résistances, la démocratie à l'épreuve (Editions de l'Observatoire, 2016)

Marc Lazar est historien, directeur du Centre d’histoire de Sciences Po, professeur des universités en histoire et sociologie politique, spécialiste des gauches européennes et de l'Italie. > La France d'Emmanuel Macron, avec Riccardo Brizzi (PUR, 2018)

Modérateur : John Paul Lepers / Arte

La transparence en question

La transparence en question

COMPLET
  • Lun. 19 nov. de 21 h à 22 h 30
  • Opera National de Lyon - Lyon

Dans le classement sur la corruption établi chaque année par Transparency International, la France émarge à la 23ème place, et ne progresse pas depuis plusieurs années. L’opacité et le mensonge semblent indissociables de notre démocratie, malgré la volonté de bâtir une république exemplaire. Les “affaires” régulièrement dévoilées sont-elles le signe d’une dégradation de la situation, ou au contraire d’une plus grande vigilance au sein de nos démocraties ? La lutte contre ces abus a-t-elle la transparence pour seule solution ? Car il se pourrait que, parfois, ce que nous nommons hypocrisie ou corruption ne soient pas sans lien avec le bon gouvernement.

Avec :

Thierry Ménissier est professeur des universités en philosophie à l’Université Grenoble-Alpes où il encadre le master Management de l’innovation. > Philosophie de la corruption (Hermann, 2018)

Béligh Nabli est directeur de recherche à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Il est également conseiller scientifique à France Stratégie depuis 2017. > La république du soupçon (Le Cerf, 2018)

Modératrice : Clémence Mary / France Culture

Ce que la question migratoire fait à la démocratie

Ce que la question migratoire fait à la démocratie

COMPLET
  • Mar. 20 nov. de 19 h à 20 h 30
  • Université Catholique de Lyon - Lyon

Chance pour un pays à la natalité en baisse, et dont la fierté est d’accueillir celles et ceux qui viennent à lui. Péril pour une nation bousculée par la mondialisation, confrontée à l’échec de son modèle d’intégration, et à une économie fragile. Le débat politique sur l’immigration laisse peu de place à la demi-mesure. Le “fait migratoire” intensifié ces dernières années par les conséquences des Printemps Arabes et par la guerre (Syrie, Somalie, Libye…) peut-il trouver une réponse politique satisfaisante ? Et comment relever le défi de l’intégration ?

Avec :

Isabelle Coutant est sociologue, chargée de recherche à l’IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux). > Les migrants en bas de chez soi (Seuil, 2018)

Mathieu Bock-Côté est un sociologue québecquois. Il est également chroniqueur au Figaro. > Le multiculturalisme comme religion politique (Le Cerf, 2016)

François Héran est philosophe, anthropologue, sociologue et démographe. Il est l’auteur à > Avec l’immigration : Mesurer, débattre, agir (La Découverte, 2018)

Grand témoin : Marie-France Etchegoin, journaliste et auteure de J'apprends le français (JC Lattès, 2018) elle est bénévole dans un centre d'hébergement d'urgence à Paris.

Modératrice : Catherine Portevin / Philosophie Magazine

Quelles sont les sources de la radicalité ?

Quelles sont les sources de la radicalité ?

COMPLET
  • Mar. 20 nov. de 21 h à 22 h 30
  • Université Catholique de Lyon - Lyon

Comment expliquer les mécanismes de la radicalité, notamment religieuse ? La question divise les politiques comme les chercheurs. Pour certains, l’exclusion sociale et la précarité économique sont les facteurs les plus déterminants pour comprendre pourquoi des individus basculent dans la violence, et pour quelques uns, commettent des attentats. Pour d’autres, ce sont d’abord des aspects culturels - et en l’espèce, les valeurs de l’islam - qui favorisent des formes plus ou moins fortes de rupture avec nos valeurs communes. Trouver les sources de la radicalité s’avère donc un exercice complexe et pourtant nécessaire pour relever les défis de l’intégration.

Avec :

Jean Birnbaum est journaliste, rédacteur en chef du Monde des Livres. > La religion des faibles. Ce que le djihadisme dit de nous ( euil, à paraître)

Farhad Khosrokhavar est directeur d’études à l’EHESS et directeur de l’Observatoire de la radicalisation à la Maison des Sciences et de l’Homme. > Le Nouveau Jihad en Occident (Robert Laffont, 2018)

Olivier Galland, sociologue, est directeur de recherches au CNRS (GEMASS), spécialiste des questions de jeunesse.

Anne Muxel, sociologue et politiste, est directrice de recherches au CNRS (CEVIPOF/Science Po), spécialiste du rapport des jeunes à la politique.

Ils sont les auteurs d’un ouvrage publié aux Presses Universitaires de France, La tentation radicale. Enquête auprès des lycéens

Modératrice : Julie Gacon / France Culture

Une scène politique plus violente ?

Une scène politique plus violente ?

  • Mer. 21 nov. de 19 h à 20 h 30
  • Grand Amphithéâtre de l'Université Lumière Lyon 2 - Lyon

Peut-on brûler un mannequin à l’effigie du président ? défendre le terrain d’un futur aéroport ou d’une autoroute en affrontant la police ? tolérer l’invective ou l’insulte dans un débat politique ? Souvent posées, ces questions suggèrent un surgissement de la violence, qui tournerait le dos aux valeurs et aux règles de la démocratie. Jusqu’à quel point cette violence est-elle légitime et tolérable ? Est-elle le signe d’une crise sociale ou démocratique, comme cela a pu être le cas dans les années 1930, ou au contraire l’indice d’une scène politique vivante ?

Nicolas Baverez, avocat, docteur en histoire, agrégé de sciences sociales, est l’auteur de nombreux essais. > Violences et passions, Défendre la liberté à l’âge de l’histoire universelle (L’Observatoire, 2018)

François Cusset est historien des idées, professeur et chercheur associé au CNRS (Laboratoire « Communication et politique »). > Le déchaînement du monde (La Découverte, 2018)

Gratuit

Ce qu’internet fait à la politique

Ce qu’internet fait à la politique

  • Mer. 21 nov. de 21 h à 22 h 30
  • Grand Amphithéâtre de l'Université Lumière Lyon 2 - Lyon

“Fachosphère”, “gauchosphère”, “cathosphère”... ces néologismes, désormais bien ancrés dans notre vocabulaire collectif, rappellent qu’internet a très tôt vu s’organiser des collectifs autour d’affinités politiques et morales. On voit s’y mêler l’analyse et l’invective, l’opinion et l’insulte. La question de l’impact de ces groupes numériques dans notre vie politique se pose depuis leur apparition, mais débouche aujourd’hui sur de nouvelles pistes. A l’heure où nos présidents accordent plus d’importance à leurs tweets qu’à leurs discours, où la formule bien sentie obtient plus de likes que l’idée bien mûrie, où les GAFA filtrent ce que nous voyons, peut-on voir internet comme le miroir déformant de nos sociétés ?

Avec :

Dominique Cardon est sociologue, directeur du Médialab de Sciences Po. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les rapports entre internet et la démocratie. > À quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l'heure des Big Data (Seuil, 2015)

Antoine Garapon est magistrat et secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la justice. > Justice digitale. Révolution graphique et rupture anthropologique (PUF, 2018)

Baptiste Kotras est docteur en sociologie de l'université Paris-Est et chercheur au LISIS. Il s’intéresse à la façon dont les traces numériques bouleversent la connaissance des publics citoyens et marchands. > La Voix du web. Nouveaux régimes de l'opinion sur Internet (Seuil, 2018)

Marylin Maeso est normalienne, agrégée de philosophie. Elle travaille sur l'essentialisme et sur la philosophie politique contemporaine. > Les conspirateurs du silence (Éditions de l’Observatoire, 2018)

Modérateur : Xavier de la Porte / France Inter

Gratuit

Voter avec son estomac : le militantisme alimentaire

Voter avec son estomac : le militantisme alimentaire

COMPLET
  • Jeu. 22 nov. de 19 h à 20 h 30
  • Musée des confluences - Lyon

Dis-moi comment tu manges, je te dirai quel citoyen tu es… Nos assiettes reflètent notre statut social, mais aussi notre positionnement dans de grands débats de société : la place laissée à l’agriculture paysanne face à l’industrie agroalimentaire, la part de produits locaux consommés, la quantité de protéines animales que nous ingurgitons. Peut-on lire dans l’assiette des Français, y trouver des pistes pour animer le débat démocratique et redessiner notre territoire ?

Gatien Elie est professeur d'histoire-géographie dans un lycée de Seine-Saint-Denis. Géographe de formation, il a travaillé sur la pauvreté dans les espaces ruraux. > La plaine - Récits de travailleurs du productivisme agricole (Éditions Amsterdam, 2018)

Sylvie Metzelard est rédactrice en chef de 60 millions de consommateurs. Elle est par ailleurs Directrice des rédactions du groupe Reworld Media depuis 2013.

+++ Grand témoin : Mauricio Garcia Pereira, ex-employé dans un abattoir, il livre dans son ouvrage un témoignage choc sur le scandale des mauvaises pratiques des abattoirs > Ma vie toute crue (Plon, mai 2018)

Animé par Stéphane Foucart / Le Monde

Gouverner l’anthropocène

Gouverner l’anthropocène

COMPLET
  • Jeu. 22 nov. de 21 h à 22 h 30
  • Musée des confluences - Lyon

Porter le Grenelle de l’environnement mais clamer quelques années plus tard que “L’écologie, ça suffit”. Amorcer la transition énergétique mais prolonger de dix ans le fonctionnement de certaines centrales nucléaires. Mettre fin au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, mais se contenter d’une politique des petits pas qui pousse un ministre d’Etat à la démission… D’un quinquennat à l’autre, on peut lire les politiques écologiques comme une série d’incohérences. Faire de l’urgence climatique un pilier central de nos politiques est pourtant une nécessité. Cette urgence est-elle l’occasion de mettre en place un gouvernement durable de la cité ? En partenariat avec l'École Urbaine de Lyon

Avec :

Isabelle Delannoy est ingénieure agronome et spécialiste du sujet de l’environnement depuis plus de 20 ans. Elle a longtemps travaillé au sein de l’agence de Yann Arthus-Bertrand, et a été co-scénariste du film Home, sorti en 2009. > L’économie symbiotique. Régénérer la planète, l’économie et la société (Actes Sud/ Colibris, 2017)

Enzo Lesourt est docteur en philosophie politique et conseiller en communication et prospective du maire de Grenoble. > Survivre à l’anthropocène (PUF, 2018)

Xavier Ricard Lanata, ethnologue et philosophe, s’est consacré pendant quinze ans à des projets de solidarité internationale (notamment au CCFD-Terre Solidaire). > Voleurs d’ombre. L’univers religieux des bergers de l’Ausangate (Société d’Ethnologie, 2011).

Grand témoin : Kevin Thibault, membre de l’association Deep Green Resistance

Modérateur : Michel Lussault / Professeur de Géographie à l'ENS de Lyon / Directeur de l'École Urbaine de Lyon

Grand entretien avec Christiane Taubira

Grand entretien avec Christiane Taubira

COMPLET
  • Ven. 23 nov. de 21 h à 22 h 30
  • Université Jean-Moulin Lyon 3 - Lyon

***********

Cher public,

Devant le succès que rencontre l’entretien avec Christiane Taubira, une salle de retransmission a été ouverte. Cette salle vous permettra de suivre en direct la rencontre et de poser vos questions à l’invitée en fin de séance.

Les billets de réservation que vous avez vous donnent accès à l’une ou l’autre des salles, selon votre heure d'arrivée. Les deux salles ouvriront leurs portes à 20h30 pour cette séance.

Merci de votre compréhension,

L’équipe de la Villa Gillet

**********

Christiane Taubira est une femme politique française. Elle commence sa carrière politique comme militante indépendantiste, puis participe à la création du parti politique guyanais Walwari. Députée de la première circonscription de la Guyane de 1993 à 2012, elle est à l'origine de la loi tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité. Apparentée PS jusqu’en 2001, elle se présente comme candidate à l’élection présidentielle de 2002 sous l’étiquette du PRG. À l’élection de François Hollande en 2012, elle abandonne son mandat de députée de la Guyane, pour cause de cumul de mandats, et accepte le poste de ministre de la Justice et garde des Sceaux proposé par Jean-Marc Ayrault. En 2013, elle est à l’origine du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, aussi nommé loi Taubira.

Modératrice : Laure Adler / France Inter

Initiative locale: la démocratie à taille humaine ?

Initiative locale: la démocratie à taille humaine ?

  • Sam. 24 nov. de 15 h à 17 h
  • La Commune - Lyon

Avec ses 36000 communes, la France s’est construite comme le pays de la « république au village ». Souvent élus indépendamment de considérations partisanes, valorisés pour leurs projets et leur réputation, les maires apparaissent comme les acteurs les plus susceptibles de réconcilier les citoyens avec l’idée de s’engager dans la cité. Mais à quel prix ? Alors que le mot démocratie participative est parfois brandi comme un concept « publicitaire » un peu flou, et que de nombreux édiles ont décidé de ne pas se représenter pas aux prochaines municipales par épuisement ou désillusion, il faut s’interroger sur les formes de la vie citoyenne locale.

Avec : Sabine Girard est ingénieure agronome chercheuse et conseillère municipale de Saillans (Drôme), déléguée à l'environnement, l'énergie, la mobilité.

Mathieu Rivat est écrivain. Il travaille dans une Scop et conseille des comités d'entreprise. Il écrit de la fiction, des articles critiques et participe à diverses aventures éditoriales. > Ces maires qui changent tout (Actes Sud, 2017)

Pascal Waldschmidt est maire de la commune de Beaumont en Ardèche. Avec son équipe municipale, il a réalisé une opération de construction de logements à loyer modéré autogéré par ses résidents. Modérateur : Olivier Pascal-Moussellard / Télérama

Gratuit

Services publics : concilier proximité et économies

Services publics : concilier proximité et économies

  • Sam. 24 nov. de 17 h à 19 h
  • La Commune - Lyon

La promesse d’égalité portée par la devise de la République a d’importantes conséquences territoriales, puisqu’il s’agit d’en permettre l’accès à tous les citoyens, où qu’ils résident. L’hôpital est le premier concerné : de fermeture de maternités en rationalisation des moyens dans certains services, la qualité des soins semble s’amenuiser à mesure qu’augmentent les coûts qui incombent aux patients. Pourtant, le système de santé français ne cesse de repenser son organisation, à travers les maisons de santé ou les plans hospitaliers. Cette organisation territoriale nouvelle saura-t-elle réaliser l’équilibre entre accès et coûts ?

Avec :

Sandra Bertezene est membre du conseil scientifique de l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des établissements et services Sociaux et Médico-sociaux

Pierre Michel Llorca est professeur de psychiatrie à l'Université d'Auvergne. Il est responsable du service de Psychiatrie B au CHU de Clermont-Ferrand.

Carole Burillon est chef du service d'ophtalmologie de l'hôpital Edouard-Herriot à Lyon. Elle est par ailleurs doyenne de la Faculté de médecine à l’Université Lyon 1.

Emmanuel Vigneron est géographe de la santé et professeur à l’université de Montpellier.

Modérateur : Éric Favereau / Libération

Gratuit

Le temps de l'enquête

Le temps de l'enquête

  • Jeu. 29 nov. de 19 h 30 à 21 h
  • Grand Amphithéâtre de l'Université De Lyon - Lyon-7E-Arrondissement

En partenariat avec l'Université de Lyon et Pop Sciences. En collaboration avec la librairie Archipel

Avec Ted Conover et Florence Aubenas.

Enquête ethnographique, journalisme d’immersion, « gonzo-journalisme » : ces formes uniques de narration nous donnent à voir d’autres réalités que celles proposées par les médias traditionnels. Ces journalistes se révèlent écrivains en dévoilant ce que l’on peine à percevoir grâce à leur expérience intime du terrain et le témoignage puissant des rencontres qui s’y nouent. « Le temps de l’enquête », troisième volet de la série « Le temps de… », réunira Florence Aubenas et Ted Conover pour une plongée en littérature undercover.

À partir de 0,00 €