past
event
Résistance et liberté | Gabriela Cabezón Càmara, Jean D’Amérique et Antoine Wauters | Villa Gillet

Résistance et liberté | Gabriela Cabezón Càmara, Jean D’Amérique et Antoine Wauters | Villa Gillet

Maison des associations de Lyon 4ème (Lyon)

Display map

Bonjour, Les vents violents prévus ce vendredi 20 mai contraignent la Préfecture à fermer le parc de la Cerisaie. Vous deviez assister à la rencontre “Résistance et liberté” entre Gabriela Cabezón Cámara, Jean D’Amérique et Antoine Wauters prévue à 20h sur la scène du parc de la Cerisaie.

Celle-ci est maintenue à la Maison des associations de Lyon 4e au 28, rue Denfert-Rochereau, 69004 Lyon, à 5 minutes à pied du parc de la Cerisaie et à 2 minutes du boulevard de la Croix-Rousse et des transports en commun.

Vous serez accueillis par notre équipe dans les meilleures conditions : espace librairie, table de signature et interprétariat des langues étrangères. La conversation sera suivie d'un grand entretien avec le romancier belge Stefan Hertmans conduit par Sylvain Bourmeau.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément indépendant de notre volonté, et espérons vous voir nombreux ce soir.

Cordialement, L'équipe de la Villa Gillet


Gabriela Cabezón Càmara (Argentine), Jean D’Amérique (Haïti), Antoine Wauters (Belgique), en conversation avec Christian Schiaretti, après une allocution de Jean D’Amérique, lauréat du prix Montluc Résistance et Liberté 2022.

Quelle place pour la liberté, valeur fondamentale, dans nos imaginaires contemporains ? Quelles sont les formes de la résistance aujourd’hui ? Comment se raconte-t-elle ? Le prix Montluc Résistance et Liberté récompense chaque année des œuvres de fiction et de non-fiction qui ouvrent sur ces questionnements. Trois écrivains de la sélection se rencontrent : le poète et dramaturge haïtien Jean D’Amérique ("Soleil à coudre", Actes Sud, 2021), la romancière argentine Gabriela Cabezón Càmara ("Les Aventures de China Iron, éditions de l’Ogre", 2021, trad. Guillaume Contré) et l’écrivain belge Antoine Wauters ("Mahmoud ou la Montée des eaux", Verdier, 2021), dessinent de nouvelles langues de l’émancipation en renouvelant les formes du récit.

En partenariat avec le prix Montluc Résistance et Liberté et l'Instituto Cervantes.